Comment fabriquer une table en bois massif

Si vous vous intéressez à la conception et la fabrication d’une table à manger en bois massif, cet article s’adresse à vous. Avec ce guide, vous serez en mesure de construire une table de cuisine avec des instructions simples  pour chaque étape de la construction. Vous n’avez pas besoin d’avoir une expérience en menuiserie ou en ébénisterie , d’ailleurs, la construction de cette table à manger pour votre salle à manger est une excellente façon d’apprendre les bases de la menuiserie.

Choisir le bois adapté à votre table

Assurez-vous de choisir le bois adapté à votre table. Vous pouvez utiliser des tables en bois de différentes sortes, mais pour les tables à manger, vous devriez choisir un bois dur. Les meubles en bois dur sont plus pratiques et plus durables. Vous pouvez également utiliser un meuble en bois dur pour votre bureau. Il est important d’utiliser des meubles qui sont solides et qui ont une longue durée de vie.

L’investissement que vous allez faire dans un meuble en bois dur vous permet de bénéficier de votre meuble pendant des années.

Le bois utilisé dans les meubles en bois dur est le chêne, le châtaignier, le hêtre, le frêne, l’érable, l’acajou, le noyer, etc. N’importe quel type de bois dur peut être utilisé pour la fabrication de meubles. Cependant, certains types de bois sont plus résistants et plus adaptés. Les sapins sont en général remplis de nœuds.

Plus d’informations sur notre guide des plateaux en bois

Choisir la couleur du bois

Le bois utilisé dans les meubles en bois dur est en général foncé. Il est possible de choisir une couleur plus claire pour faire ressortir le design de votre meuble. Par exemple, si vous choisissez du chêne, vous pouvez choisir une teinte plus claire. Choisissez la couleur qui correspond le mieux à l’ambiance de votre intérieur.

Lorsque vous choisissez la couleur, essayez de choisir une teinte claire ou une teinte foncée, qui contraste avec les murs.

La couleur claire fait ressortir le style de votre meuble foncé.

Faire les plans de votre table

Faites un croquis de votre table sur papier. Utilisez un crayon et une règle pour créer votre table idéale. Ne vous préoccupez pas des dimensions dans un premier temps. Réfléchissez plutôt à l’aspect que vous souhaitez donner à votre table. Sélectionnez les caractéristiques que vous souhaitez, puis choisissez une taille.

Estimez la quantité de bois dont vous aurez besoin.

Décomposez votre table en ses composants de base. La table la plus simple a un plateau et des pieds reliés par des pièces de tablier. Si vous prévoyez d’ajouter des éléments supplémentaires à votre table, vous devrez également vous procurer du bois pour ces sections[1].

Choisissez le type d’assemblage en fonction de la fonction de votre table

Si votre table est destinée à l’intérieur, il faudra coller les planches pour un rendu élégant.

Si votre table est destinée à l’extérieur, il ne faudra compter que sur des vis pour assembler votre table car même les colles résistantes à l’eau finissent par fondre sous l’effet du temps et de l’humidité (sauf époxy qui peut être résistante à l’eau pendant 100 ans)

Préparer le bois

Avant de commencer à travailler sur le bois, vérifiez son taux d’humidité. Il doit être inférieur à 12 pour cent. Après avoir déterminé son niveau d’humidité, vous pouvez le raboter ou le polir. Si vous décidez de le polir, utilisez une fine brosse métallique et de la cire pour assurer que le bois est parfaitement lisse.

Après le polissage, vous pouvez commencer à travailler sur le bois pour enlever les nœuds. Pour cela, utilisez une lime à nœud émoussée. Puis , rebouchez les nœuds à l’aide de pate à bois.

Raboter les planches en bois

Raboter les planches consiste à les réduire en épaisseur ou à les aplanir. C’est un processus d’usinage qui consiste à abaisser la surface d’un objet pour lui donner une forme carrée ou rectangulaire. Une fois que vous avez terminé d’abattre la surface, vous pouvez utiliser les rabots pour réduire la matière de l’objet afin qu’il soit à l’épaisseur souhaitée. Le rabotage peut se faire via une raboteuse sur banc ou un rabot portable.

Coller les planches pour réaliser un plateau de table

Lorsqu’on désire coller des planches de bois à plat, il faut les poser côte à côte sur une surface plane comme une table ou un plan de travail. La colle à bois acrylique D3 ou D4 est conseillée pour le bois.

Il faut utiliser des presses à coller pour presser les planches très fort contre elles tout en maintenant le niveau du plateau parfaitement à l’horizontal. Pour ce faire il faut utiliser des presses à coller .

On peut également acheter un plateau de table tout fait chez un fabriquant de panneaux en bois massif. Cela peut être un peu plus cher mais le gain de temps est considérable. Pour économiser de l’argent, envisagez d’utiliser du contreplaqué de construction en bois dur.

Visser les planches sur les supports (pour une table d’extérieur)

Les planches ne doivent pas être en contact pour une table d’extérieur car le bois gonfle l’hiver et se rétracte l’été si il reste dehors.

Il faut laisser entre 8 et 12 mm de jeu entre chaque planche en fonction du type de bois.

Plateaux en mélèze, châtaigner, robinier, sapin ou frêne thermo-traité ou chêne: 12 mm d’espacement

Plateaux en bois exotique de classe 5 : 8 mm d’espacement (ces bois travaillent moins)

Visser chaque planche verticalement ou en diagonale sur les tasseaux de support.

Décider si un support du plateau de table est nécessaire

Les supports de plateau de table sont des pièces de support lates qui sont conçues pour aider à rigidifier le plateau de table. Cela aidera à réduire la flexion du plateau sous l’effet d’un poids élevé. Le support de plateau de table peut être fabriqué à partir d’acier, aluminium, bois ou d’un mélange.

Les tables de 25 à 30 mm nécessitent un soutien quand la dimension de la table devient plus grande que 150 cm sur 80 cm

Les tables de 30 à 40 mm nécessitent un soutien sur la longueur quand la dimension de la table devient plus grande que 150 cm sur 80 cm

Préparer et assembler le pied de table

Le pied de table doit assurer un bon soutien au plateau.

Un bon pied de table doit être parfaitement usiné ou il impartira une force qui à terme risque de déformer le plateau.

Mettre le plateau sur le sol à l’envers.

Perforer des guides à la foreuse puis visser les pied au plateau ou au tasseaux de support.

Retournez la table pour voir si elle est stable. Secouez-là. Sie elle oscille, c’est que les pieds ne sont pas égaux ou qu’ils ne sont pas bien fixés.

Couper les chanfreins si souhaité

Pour impartir des chanfreins à votre table, il faut utiliser une scie circulaire à lame inclinable (45 ou 60°) ou un rabot à main de 45°.

Poncer le plateau de table

Utilisez une ponceuse circulaire et commencez du papier de verre de grain 80, puis du papier de verre de grain 220 et pour finir du grain 380.

400.

Poncez tout le plateau et cela vous permettra de prendre l’épaisseur de votre plateau par rapport au pied de table.

Si votre plateau est très épais, il est préférable de le passer au papier de verre de grain 800

N’oubliez pas de poncer les angles et les chanfreins de la table pour éviter qu’ils ne coupent.

Dépoussiérer la table

Passer l’aspirateur pour aspirer la sciure générée par le ponçage.

Après, humidifiez un chiffon dans de l’eau tiède.

Essuyez toute la table pour enlever la poussière, puis attendez que la table sèche.

Protéger la table avec du vernis ou une huile naturelle

Vous avez plusieurs options de teinture. Les vernis sont durables et très résistants aux griffes. Les huiles à base d’eau sont faciles à appliquer, invisibles mais doivent être appliquées après quelques années. Protéger une table est absolument essentiel pour éviter d’abimer le bois en cas de chutes d’objet ou de liquide teinté (vin, café) etc.

Découvrir plus sur notre guide de protection des plateaux de bois

A la recherche d’une table en epoxy ?  Nous sommes producteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *